Eric Hoesli démissionne de Tamedia à cause de désaccords importants

Eric Hoesli démissionne de Tamedia. Le directeur éditorial des publications romandes du groupe zurichois a fait part de "désaccords importants sur la stratégie de l'entreprise". Il a demandé à "réfléchir plus avant" après que Tamedia a manifesté sa volonté de prolonger la collaboration, a indiqué vendredi un communiqué de Tamedia.

Dans sa lettre de démission, Eric Hoesli estime que les divergences ne lui permettent plus d'assumer ses responsabilités au sein de la filiale romande du groupe Tamedia. "Un certain nombre de lignes rouges" ont été franchies, a expliqué vendredi à l'ats le directeur éditorial en partance.

Les désaccords ont porté autant sur la stratégie générale, la manière de gérer les entreprises en Suisse romande que sur le respect envers les cadres, commente Eric Hoesli. Il affirme avoir réfléchi à sa décision depuis des semaines et discuté des "problèmes sérieux" avec Pietro Supino, président du conseil d'administration.

A l'occasion de la réunion du conseil d'administration, Eric Hoesli a annoncé sa décision et Tamedia a décidé alors la réorganisation de la structure. La direction éditoriale, qui est supprimée, comprend au total cinq personnes.

Eric Hoesli va poursuivre certains mandats de Tamedia. Le groupe lui a fait d'autres propositions sur lesquelles il va réfléchir. "Ce qui est exclu, c'est le travail opérationnel en Suisse romande", affirme le responsable.

Au niveau personnel, "c'est quand même un crève-coeur. C'est mon métier depuis 30 ans. J'ai énormément de plaisir à travailler avec les journalistes et les rédacteurs en chef", indique Eric Hoesli. D'un autre côté, "je regagne ma liberté, je me réjouis à présent d'être à nouveau un homme libre", a-t-il conclu.

Profond regret

M. Supino a exprimé "son profond regret" dans un communiqué. Le groupe zurichois y annonce que suite à la suppression de la direction éditoriale, les rédactions en chef des grands titres ("24 heures", "Tribune de Genève", "Le Matin" et "Le Matin Dimanche") seront placées sous l'autorité du directeur de Tamedia Publications Romandes, Serge Reymond.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes