Faillite du biennois Sputnik, plus de 270 employés concernés

Sputnik Engineering, actif dans le secteur de l'énergie solaire, est en faillite. Ses 271 collaborateurs, en poste à Bienne et dans une dizaine de sites dans le monde, perdent leur emploi.

"Je suis très triste", déclare jeudi le patron de Sputnik Engineering, Christoph von Bergen, cité dans un communiqué. "Pas pour moi, mais parce qu'aujourd'hui de nombreux collaborateurs, souvent fidèles depuis de longues années, vont perdre leur travail". L'entreprise va déposer le bilan vendredi auprès de l'Office des faillites du Seeland.

Tout a été mis en oeuvre pour qu'au moins les loyers de novembre puissent être versés normalement, souligne le communiqué. Un centre de recherche d'emploi a été mis en place pour les collaborateurs.

Marché en crise

"L'environnement de marché n'a cessé de se détériorer ces derniers mois. La croissance a fait défaut, principalement en Europe et la pression sur les prix dans la branche s'est continuellement renforcée", explique Christoph von Bergen, également fondateur de l'entreprise.

Sputnik Engineering développe, produit et distribue sous la marque SolarMax des systèmes de panneaux solaires pour les particuliers comme pour les entreprises, depuis plus de 20 ans. Et ce partout dans le monde.

La société avait déjà supprimé une cinquantaine d'emplois l'an dernier, mais n'était pas parvenue à renouer avec les chiffres noirs. Sputnik avait alors planifié une deuxième restructuration pour 2015, qui une fois de plus a été jugée insuffisante.

"Coup dur avant les fêtes"

Unia a exprimé ses regrets et sa consternation. "C'est une journée noire pour la place industrielle de Bienne et sa région", déplore le syndicat dans un communiqué. Ce dénouement est "un vrai coup dur pour les employés et leurs familles, d'autant plus qu'il survient à moins d'un mois de Noël".

La centrale syndicale appelle les autorités fédérales, cantonales et municipales à mettre en place une politique industrielle durable, pour que continuent de se développer en Suisse des technologies innovantes dotée d'une main-d'oeuvre qualifiée.

/ATS


Actualisé le