Helvetia Nostra: "Un déni de démocratie" - Cantons satisfaits

Pour Helvetia Nostra, la décision prise mercredi par le Conseil fédéral est "un déni de démocratie caractérisé". Les cantons alpins, eux, y voient "une base appropriée pour la période transitoire".Le Conseil fédéral s'est incliné devant les lobbys en fixant l'entrée en vigueur au 1er janvier alors qu'il y a une avalanche de demandes de permis de construire, a indiqué à l'ats Vera Weber. Quant à l'ordonnance elle-même, elle laisse "beaucoup d'ouvertures" permettant de contourner la volonté populaire, a ajouté la vice-présidente de la Fondation Helvetia Nostra. /SERVICE


Actualisé le