Hollande en Arabie saoudite pour parler crises régionales

François Hollande est attendu dimanche en Arabie saoudite. Il doit évoquer avec les dirigeants saoudiens les crises qui secouent le Moyen-Orient, deux jours après un attentat sanglant à Beyrouth et en plein regain de tension en Egypte.

Le président français s'était déjà entretenu avec le roi Abdallah en novembre 2012. Il le retrouvera au premier jour de cette visite officielle, en plein désert, à Rawdat Khurayim, à 60 km au nord-est de Ryad..

La France et l'Arabie saoudite, a souligné le président français dans une interview au quotidien arabophone Al-Hayat parue dimanche, partagent "la volonté d'oeuvrer pour la paix, la sécurité et la stabilité au Moyen-Orient". Et Ryad, ajoute-t-on dans son entourage, fait désormais figure de "partenaire de référence" pour la France.

Le royaume, rappelle François Hollande, est devenu "le premier client de la France au Moyen-Orient" avec des échanges qui ont dépassé les 8 milliards d'euros en 2013 dont 3 milliards d'exportations françaises, même si la balance reste structurellement déficitaire compte tenu des importations de pétrole saoudien.

Les relations commerciales franco-saoudiennes ont été marquées par "de beaux résultats en 2013" avec le métro de Ryad revenu à Alstom, l'équipement de la Garde nationale saoudienne par la France ou la mise à niveau de la flotte par DCNS, Thales et MBDA, souligne-t-on à l'Elysée, où l'on s'attend encore à de "brillantes" perspectives l'an prochain.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus