L'accord de libre-échange avec la Chine sera signé samedi

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann, accompagné d'une délégation, signera samedi à Pékin l'accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine. Son contenu sera révélé à cette occasion.

Un accord complémentaire sur la coopération en matière de travail et d'emploi, ainsi qu'une série d'accords techniques annexes seront également ratifiés, a indiqué jeudi le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) dans un communiqué.

Après trois ans de discussions, la Suisse et la Chine ont signé fin mai un protocole d'entente concernant la conclusion des négociations pour un accord de libre-échange entre les deux pays. Quatre autres protocoles sectoriels s'appliquent respectivement au secteur bancaire, à l'horlogerie, ainsi qu'au développement durable et au changement climatique. Un accord académique a également été signé.

La Suisse est le deuxième pays européen à vouloir signer un accord de libre-échange avec la Chine. Pékin et l'Islande ont paraphé un tel texte en avril.

La Chine est le principal partenaire économique de la Suisse en Asie. Avec un volume commercial bilatéral de 18,12 milliards de francs en 2012, elle représente le troisième partenaire de la Confédération, derrière l'Union européenne et les Etats-Unis.

En 2012, la Suisse y a exporté des marchandises pour une valeur de 7,83 milliards de francs et en a importé pour 10,29 milliards. Le volume des investissements des entreprises suisses est lui supérieur à 13 milliards de francs.

Visite en Corée du Sud

Par la suite, le ministre de l'économie se rendra du 7 au 10 juillet en Corée du Sud, accompagné d'une délégation scientifique. Le 8 juillet, il rencontrera le ministre de l'Education et celui des Sciences et de l'Innovation pour évoquer les liens de coopération dans les domaines de la science et de la technologie, ainsi que les systèmes d'innovation respectifs.

Un accord posant les bases du développement de la coopération bilatérale dans le domaine de l'innovation sera notamment paraphé. Les échanges entre chercheurs seront en outre favorisés par la signature d'un accord entre le Fonds national suisse de la recherche scientifique et l'agence nationale de financement de la recherche sud-coréenne.

/SERVICE


Actualisé le