L'accord entre Swatch Group et la COMCO renvoyé à l'expéditeur

Swatch Group et le secrétariat de la Commission de la concurrence (COMCO) devront se remettre à la table des négociations. La réduction échelonnée des livraisons de composants a été refusée par la COMCO, qui donne par contre son feu vert en ce qui concerne les mouvements.

Etant donné la situation que connaît le marché, une baisse des livraisons d'assortiments (composants essentiels des mouvements mécaniques) serait prématurée, explique la COMCO. Signé au printemps 2013, un accord à l'amiable entre le secrétariat et le groupe biennois ouvrait la porte à une réduction échelonnée de la livraison aux clients tiers de mouvements mécaniques et d'assortiments, respectivement jusqu'en 2021 et 2025.

"En ce qui concerne les assortiments, trop d'incertitudes subsistent", a précisé à l'ats Vincent Martenet, le président de la COMCO. "Pour l'instant, l'offre d'alternatives (aux livraisons de Swatch) n'est pas encore assez étoffée." Par ailleurs, un litige entre plusieurs entreprises concernant la propriété intellectuelle est venu corser le tout.

Dans quelques années seulement

Swatch Group et le secrétariat de la COMCO ne se remettront probablement pas à la table des négociations sur cet aspect avant quelques années, estime M. Martenet. Les mesures provisionnelles en vigueur (à savoir la livraison de 95% de la quantité de référence) sont valables jusqu'à fin 2013. "Dès le 1er janvier 2014, Swatch devra à nouveau fournir les assortiments sans restriction."

Sans surprise, Swatch Group regrette la décision de la COMCO. Par ailleurs, le patron Nick Hayek s'étonne du peu d'empressement que manifeste la concurrence pour faire avancer le dossier. "Les discussions sur la thématique (de la livraison de composants) ont débuté il y a plus d'une décennie. Or, presque personne dans l'industrie horlogère n'a bougé depuis", a-t-il souligné.

Nouvel accord sur les mouvements

En ce qui concerne les mouvements eux-mêmes, la COMCO estime par contre qu'il est approprié de réduire à nouveau les livraisons de 10% en 2014. Pour mémoire, les mesures provisionnelles ordonnées par la commission obligeaient Swatch à fournir en 2012 et 2013 les 85% des quantités livrées en 2010. Cette part pourra donc baisser à 75%.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus