L'identité romande doit être mieux défendue au sein de Tamedia

"Il faut améliorer la défense de l'identité romande au sein du groupe Tamedia et éviter les erreurs de communication qui provoquent de gros malentendus". Ce sont les leçons que tire Pierre Lamunière, ex-patron d'Edipresse, de l'annonce de coupes par le groupe zurichois.Les remous dus à l'annonce d'économies de 17,8 millions de francs au "Matin", "24 heures" et la "Tribune de Genève" ont un effet positif, relève Pierre Lamunière dans une interview au "Matin Dimanche": "Tant mieux si les réactions permettent de souligner le rôle vital des journaux comme lien social". /SERVICE


Actualisé le