L'usam grisonne veut relancer la candidature du canton pour 2022

L'Union cantonale des arts et métiers (usam) grisonne compte relancer la candidature des Grisons pour les Jeux olympiques (JO) d'hiver en 2022. Les candidatures font défaut argumente notamment l'association. Le peuple avait pourtant rejeté en mars 2013 le projet de cette candidature.

La conférence des présidents de l'association a décidé vendredi de redonner une deuxième chance aux JO, indique-t-elle dans un communiqué. Une résolution dans ce sens a été adoptée à l'unanimité.

Après l'acceptation par la population de l'initiative sur les résidences secondaires, l'usam s'inquiète pour l'avenir du canton. Celle-ci met la branche de la construction à rude épreuve, déplore-t-elle.

Plus que Pékin et Almaty

Après le retrait de la candidature d'Oslo, il ne reste par ailleurs plus que deux candidats, Pékin (Chine) et Almaty (Kazakhstan), a-t-elle fait valoir. Une candidature européenne aurait donc toutes ses chances, estime l'usam.

Dans tous les cas, pour 2022, les jeux semblent pourtant faits. Le Comité International Olympique (CIO) a déjà présenté les candidats officiels en juillet dernier. Le choix de la ville hôte sera annoncé le 31 juillet 2015 à Kuala Lumpur (Malaisie).

Les citoyens grisons avaient enterré par 52,7% des voix le projet de candidature pour des JO dans les communes de Davos et St-Moritz en 2022 en mars de l'année dernière.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus