La Bourse suisse finit la semaine dans le rouge

La Bourse suisse a terminé la semaine dans le rouge. Vendredi à la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) reculait de 0,44% par rapport à la veille à 8915,31 points.

Après une ouverture positive et un nouveau plus haut de l'année à 8971 points, les cours se sont continuellement effrités, à part un petit sursaut dans l'après-midi. Sur une semaine, le SMI a toutefois gagné 1,1%. Le SLI a pterminé vendredi en baisse de 0,52% à 1317,63 points et l'indice élargi SPI de 0,43% à 8768,27 points.

La séance a été marquée par les données sur la croissance économique en zone euro, qui s'est à peine animée au 3e trimestre, ce qui a relancé la pression de gouvernements nationaux sur la Banque centrale européenne (BCE) pour prendre des mesures de soutien de l'économie.

Les données américaines du jour se sont révélées plutôt bonnes, mais n'ont pas fourni grande impulsion pour les marchés des actions. Le climat de consommation de l'Université du Michigan a atteint un plus haut de sept ans.

Sonova (+0,9%) a fait la meilleure performance du jour après avoir perdu 2,5% la veille dans le sillage de l'étonnant avertissement sur bénéfices de son concurrent danois William Demant. La publication des résultats trimestriels d'un autre concurrent, l'allemand GN ReSound, a fait remonter le titre. Le voile autour de la santé de Sonova sera levé lundi avec la publication des résultats semestriels.

Julius Baer lanterne rouge

Baloise Group (+0,7%) fait aussi partie des rares gagnants du jour. L'assureur a publié des informations sur les volumes d'affaires sur neuf mois et a fait état d'une forte augmentation de solvabilité, ce qui a convaincu les investisseurs. La hausse du cours s'explique aussi par des spéculations sur un possible dividende extraordinaire.

Julius Baer (-3%) a fini lanterne rouge du SMI, après ses informations sur la marche des affaires après dix mois. La veille, le titre avait gagné plus de 2%. La masse sous gestion a encore augmenté depuis le milieu de l'année.

Swiss Life a perdu 2,4% au lendemain de l'annonce de la vente de sa participation par l'allemand Talanx. Ce dernier a cédé une participation de 5% au prix unitaire de 217 francs par action. Parmi les autres financières, UBS a cédé 0,3% et Credit Suisse 0,1%, Swiss Re et Zurich ont gagné chacune 0,3%. Les autres perdants sont Actelion et Transocean (chacun -2,4%), Lonza (-2,0%), Holcim (-1,2%) et ABB (-0,8%).

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus