La banque HSBC sous enquête pour d'éventuelles manipulations

HSBC est à son tour visé par les enquêtes sur de possibles manipulations du marché des changes. Le géant bancaire britannique a confirmé qu'il coopérait avec les autorités concernées.

HSBC collabore avec la Financial Conduct Authority (FCA) britannique et les autorités d'autres pays, qui mènent des investigations sur les pratiques de plusieurs institutions financières en matière de transactions sur le marché des changes.

La FCA avait indiqué au printemps enquêter sur de possibles manipulations sur l'énorme marché des changes (5300 milliards de dollars par jour) et les investigations se sont depuis étendues à la Suisse et aux États-Unis.

Cette affaire est un nouveau scandale potentiel qui pourrait entacher la finance internationale après celui des manipulations du taux interbancaire Libor.

Forte hausse du bénéfice

Avant HSBC, le numéro un bancaire helvétique UBS, les banques américaines Citigroup et JPMorgan Chase, les britanniques Barclays et Royal Bank of Scotland et l'allemande Deutsche Bank ont indiqué être visées par ces enquêtes.

Le groupe britannique a précisé n'avoir suspendu aucun de ses salariés dans le cadre de ce dossier. Barclays, déjà déstabilisée par le scandale du Libor, a indiqué avoir suspendu six cambistes de leurs fonctions.

L'an dernier, HSBC s'est vu infliger une amende de 1,9 milliard de dollars pour des carences en matière de lutte anti-blanchiment au Mexique et dans d'autres pays. La banque a annoncé un bond de 28% de son bénéfice net au troisième trimestre, à 3,2 milliards de dollars.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus