La fixation d'un cours plancher a évité à la Suisse une récession

Sans fixation par la BNS d'un cours plancher de l'euro contre le franc, la Suisse aurait "très vraisemblablement" glissé vers une sévère récession, estime le professeur d'économie Aymo Brunetti, ancien chef de division au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO)."L'industrie d'exportation serait même tombée dans une grave récession, qui aurait causé des dommages structurelles", a indiqué Aymo Brunetti dans une interview parue samedi dans le "Tages-Anzeiger" et le "Bund". Pour mémoire, M. Brunetti était jusqu'en début d'année directeur de la politique économique au SECO. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus