Larry Summers déclare forfait pour la Réserve fédérale américaine

Lawrence (Larry) Summers, ancien secrétaire américain au Trésor, a retiré sa candidature à la succession de Ben Bernanke à la présidence de la Réserve fédérale (Fed). L'information qui avait fuité dimanche dans le "Wall Street Journal" a été confirmée par la Maison-Blanche.

Le journal avait cité un courrier adressé au président Barack Obama, dans lequel M. Summers explique sa décision de retirer sa candidature par le risque, s'il était nommé, d'un processus de confirmation "acrimonieux" au Congrès américain. Dernièrement, plusieurs élus démocrates au Sénat avaient annoncé qu'ils n'avaliseraient pas une nomination de M. Summers à la Fed.

Lawrence Summers, lorsqu'il était secrétaire au Trésor du président Bill Clinton, a contribué à démanteler la loi séparant les activités de banque commerciale et de banque d'investissement, décision qui, de l'avis de certains, a contribué à déclencher la crise financière de 2007-2009.

L'actuelle vice-présidente de la Fed, Janet Yellen, est une candidate souvent citée pour succéder à Ben Bernanke. Elle a l'appui de Barack Obama.

Le patron de la Réserve fédérale est nommé par le président des Etats-Unis. Ce choix est ensuite confirmé au Congrès.

Barack Obama prendra sa décision à l'automne. Au début du mois d'août, il avait précisé que le prochain patron de la Fed devrait accorder autant d'importance à la lutte contre l'inflation qu'à la recherche du plein emploi, les deux volets du mandat de la Fed. Mais il a souligné que le chômage était aujourd'hui le problème le plus urgent.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus