Le 60% des employés licenciés de Merck Serono sont reclassés

Environ 60% des 1250 employés licenciés l'an dernier par Merck Serono à Genève ont trouvé un autre travail, a annoncé le groupe pharmaceutique. Début janvier, 136 ex-employés étaient au chômage, soit en Suisse, soit en France.Selon un point de la situation publié mercredi par le groupe, 750 personnes qui travaillaient pour Merck Serono sur le site de Genève, avant la décision de le fermer le 24 avril dernier, ont trouvé un autre emploi. Parmi eux, 280 ont accepté un transfert à l'intérieur de l'entreprise, soit 170 en Suisse et 110 à l'étranger (Allemagne et Etats-Unis). /SERVICE


Actualisé le