Le Costa Concordia à flot, 30 mois après son naufrage

Le paquebot Concordia, dont le naufrage le 13 janvier 2012 devant l'île toscane du Giglio avait fait 32 morts, a recommencé à flotter, première phase décisive de son renflouement, a annoncé lundi Franco Porcellacchia, l'un des ingénieurs responsables de l'opération. L'opération doit se poursuivre afin que le navire se déplace à nouveau.

"Le bateau flotte. Il est à environ un mètre au-dessus du fond", a précisé cet ingénieur lors d'une conférence de presse, ajoutant qu'il fallait encore un mètre supplémentaire avant de pouvoir le déplacer comme prévu.

Pour y parvenir, les équipes sur place ont commencé à injecter de l'air dans les quelque 30 caissons entourant l'épave longue de près de 300 mètres et pesant 115'000 tonnes, afin qu'elle se relève. "Il s'agit d'alléger le bateau, de réduire le poids qui pèse sur les plate-formes", a expliqué Michael Thamm, le patron de Costa.

Une fois en flottaison, le navire sera déplacé d'une trentaine de mètres vers le large à l'est de l'île et solidement positionné à l'aide de 36 câbles d'acier et de 56 chaînes.

De la bonne réussite de cette phase, d'une durée de six à huit heures environ, dépendra le départ du géant des mers vers le port de Gênes, où il sera démantelé, deux ans et demi après son naufrage.

Le Concordia avait fait naufrage après avoir violemment heurté un rocher devant le Giglio, provoquant le décès de 32 personnes et faisant des dizaines de blessés sur les plus de 4200 occupants de 70 nationalités, dont 69 Suisses, qui se trouvaient à son bord.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus