Le Japon fait un pas en direction de la Corée du Sud au WEF 2014

Le Forum économique mondial à Davos (GR) s'est ouvert mercredi sur un geste fort, avec la présence de Shinzo Abe au discours de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye, dont le pays est en froid avec le sien. Lors de son discours inaugural, le Premier ministre japonais a appelé à limiter l'expansion militaire en Asie.

"La Chine et la Corée du Sud sont des voisins très importants pour nous, et je me suis engagé à éviter la guerre", a souligné M. Abe, mettant en garde contre les conséquences qu'elle aurait pour le monde et appelant à la fin de la course aux armements dans la région.

Le matin même, il est venu assister au discours de Mme Park alors que les deux dirigeants, en conflit, ne se sont jamais rencontrés.

Mme Park, qui a appelé à la "pensée créative" pour surmonter les crises économiques, a de son côté estimé qu'une réconciliation avec la Corée du Nord ne pouvait être que bénéfique pour l'économie tant de Pyongyang que de Séoul, du fait des investissements qu'elle provoquerait.

Concernant sa visite récente au sanctuaire shintoïste Yasukuni de Tokyo, controversé pour la Corée du Sud et la Chine, M. Abe a toutefois réitéré avec fermeté sa position: "il est naturel pour tout chef d'Etat de rendre hommage à ses compatriotes tombés pendant la guerre et de prier pour son pays. Des victimes d'autres pays sont aussi enterrées dans ce temple".

Ponts et tunnels

De son côté, lors de son discours de session d'ouverture du WEF, le président de la confédération Didier Burkhalter a rappelé la tradition de médiation de la Suisse et son engagement pour les droits de l'homme devant le président iranien Hassan Rohani, assis au premier rang avec son ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.

"La Suisse ne construit pas que des tunnels mais aussi des ponts entre les pays", a souligné le président de la Confédération qui a évoqué les efforts menés à Montreux pour mettre fin à la guerre syrienne. Une issue au conflit entre régime et opposition "qui ne peut être que politique", a-t-il estimé.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes