Le chiffre d'affaires des horticulteurs souffre du mauvais temps

Persistance du froid et mauvaises conditions météorologiques obligent, les affaires des horticulteurs souffrent ces dernières semaines. Le recul des ventes atteint parfois un tiers. Même un bel été aura de la peine à compenser un début de printemps poussif."Je ne me souviens pas d'avoir connu un aussi mauvais printemps", relève Andreas Schedler, horticulteur chez Hauenstein à Rafz (ZH). La végétation présente un retard compris entre trois et quatre semaines, soulignent les experts de la branche. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus