Le chômage recule à 3% au mois de mai

Le nombre de chômeurs continue de reculer en Suisse. En mai, il a diminué de de 4561 personnes à 131'290, selon des chiffres du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Le taux de chômage s'est contracté de 0,1 point par rapport au mois précédent, à 3 %.

Ces chiffres sont un signe positif pour la conjoncture, explique le chef par intérim de la Direction du travail du SECO, Dominique Babey. "Ils sont meilleurs que nous le pensions il y a encore six mois", a-t-il indiqué à l'ats.

Le nombre de chômeurs inscrits a toutefois affiché une hausse de 10,5 % au regard du mois de mai de l'an passé, soit de 12'430 personnes. Le nombre de places vacantes aux offices régionaux de placement (ORP) a de son côté, diminué de 1327 unités en mai, passant à 14'808.

En chiffres désaisonnalisés, l'effectif des chômeurs inscrits atteint 137'053, soit une hausse de 1493 par rapport au mois précédent. Le taux de chômage affiche une hausse de 0,1 point à 3,2%.

Le SECO maintient par ailleurs ses prévisions d'un taux de chômage à 3,3 % sur l'ensemble de l'année. Ce chiffre s'établit plutôt dans la fourchette supérieure, relève M. Babey.

Baisse dans l'industrie

Par secteur d'activités, le nombre de chômeurs recule en mai de 159 à 902 (taux de 1,3 %) dans l'agriculture, la sylviculture et la pêche. Dans l'industrie (3,9 %), il baisse de 1528 et dans les services, il chute de 2658 (3,7 %). Le secteur des banques et assurances totalise 317 chômeurs en moins, pour atteindre un taux de 2,6 %.

Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a davantage diminué que la moyenne, s'établissant à 2,9 %. Il a reflué de 7,5 %, soit de 1335 personnes, passant à 16'477. Selon M. Babey, ce recul n'a toutefois rien d'anormal à cette période de l'année. Après les vacances d'été, le taux devrait à nouveau augmenter, estime-t-il.

L'ensemble des demandeurs d'emploi a de son côté reculé de 5355 personnes en mai par rapport au mois précédent, à 185'012. En comparaison annuelle, son niveau est toutefois plus élevé de 8,3 %, soit 14'236 individus.

Genève le plus touché

Au niveau géographique, le chômage recule dans tous les cantons romands à l'exception de Genève, qui stagne à un taux de 5,5 %, le plus haut de Suisse. Le plus fort recul concerne le Valais avec -0,4 point à 3,7 %.

Canton le plus peuplé du pays, Zurich voit son coefficient reculer de 0,1 point à 3,1 %, juste au dessus de la moyenne nationale. Au final, le taux de chômage moyen atteint 2,5% en Suisse alémanique et 4,4 % en Suisse romande et au Tessin.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes