Le commerce en ligne en Suisse poursuit son essor, selon une étude

Le commerce en ligne en Suisse poursuit son essor et n'a pas encore atteint la limite de saturation, selon une étude. Les fournisseurs du secteur s'attendent à une croissance supérieure à celle du commerce en général l'année prochaine.

Le commerce en ligne a progressé en 2013. Pour 10 des 27 entreprises sondées, les ventes de cette année dépassent les attentes, a indiqué mardi la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse en publiant les résultats de son sondage éclair. Seules quatre sont déçues.

Les affaires à Noël devraient connaître un nouveau record. Vingt-cinq sondés sur 27 tablent sur une hausse de leurs ventes au cours de cette période propice aux achats.

Meilleure offre

L'essor de la demande en Suisse s'explique notamment par l'amélioration des prestations fournies, estime Ralf Wölfe, auteur de l'étude, cité dans le communiqué.

Les livraisons sont plus rapides, les points de distribution plus nombreux et les retours facilités. La multiplication des fournisseurs étrangers et l'arrivée des commerçants traditionnels sur internet contribuent également à soutenir les ventes.

La majorité des sondés (21 entreprises) estiment que le marché n'est pas encore saturé. Vingt-cinq entreprises s'attendent à une croissance de leurs ventes l'année prochaine, dont quatre à un taux à deux chiffres.

Le scepticisme est en revanche de mise auprès des entreprises actives dans les médias. Trois d'entre elles, sur six, pensent que la limite a été atteinte pour le commerce en ligne dans leur secteur.

Volume de près de 3 milliards

Le sondage a été réalisé à la mi-octobre. Les 27 entreprises interrogées pour ce sondage éclair représentent un volume de commerce en ligne de près de 2,8 milliards de francs, selon la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes