Le directeur de la FINMA appelle à davantage d'auto-discipline

Le nouveau directeur de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA), Mark Branson, appelle les banques à faire preuve d'une plus grande attention dans la gestion des risques et de davantage d'auto-discipline. Le Britannique déplore les cas récents venus ébranler la confiance.

Il existe des problèmes qui tendent à se répéter depuis peu, a indiqué mardi à Berne Mark Branson, à l'occasion de la conférence de presse annuelle de la FINMA. De nombreux cas de relations d'affaires "incorrectes" ont ainsi entamé le capital de confiance des autorités politiques, du grand public et des marchés à l'égard des banques.

La multiplication des affaires impliquant des délits fiscaux et des manipulations du marché en est la manifestation la plus marquée. Face à ces cas, "le meilleur médicament est constitué par le recours à l'auto-discipline des banques", a plaidé le directeur de la FINMA en fonction officiellement depuis le 1er avril dernier.

Gestion des risques

Privilégier une gestion des risques "adaptée" représente l'élément-clé pour garantir un succès durable, a ajouté Mark Branson. La concrétisation de ce message doit venir des instances dirigeantes les plus élevées des établissements bancaires, a insisté le directeur du gendarme des marchés financiers..

"Il doit être clairement institué que les profits acquis indûment ne sont pas souhaités et qu'ils ne seront plus récompensés", a-t-il noté. Et la responsabilité en revient aux banques elles-mêmes, selon le Britannique qui a succédé à Patrick Raaflaub dès le 1er février à titre intérimaire dans un premier temps.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus