Le directeur général et le président d'economiesuisse se retirent

Economiesuisse procède à des changements à sa tête. La faîtière des entreprises suisses enregistre le retrait immédiat de son directeur général Pascal Gentinetta. Le président, Rudolf Wehrli, en poste depuis moins d'un an, renoncera lui à sa fonction à la fin août.

La double démission s'inscrit dans le cadre d'un repositionnement de la Fédération des entreprises suisses (economiesuisse) annoncé en conférence de presse mercredi à Zurich. Elle intervient après l'échec de la campagne de l'organisation contre l'initiative Minder voulant empêcher les salaires abusifs, texte accepté en votation en mars.

Divergences de vue

Le départ de Pascal Gentinetta est une démission liée à des divergences de vue quant aux grandes lignes futures de l'action d'economiesuisse. Critiqué, le Valaisan d'origine se trouvait dans une situation délicate depuis l'échec du combat contre Thomas Minder il y a un peu plus de trois mois maintenant.

L'intérim à la présidence de la direction générale d'economiesuisse sera assumée par Rudolf Minsch, homme de l'interne en sa qualité d'actuel chef économiste de l'organisation. Pascal Gentinetta, 43 ans, exerçait ces fonctions depuis bientôt six ans (le 1er octobre 2007). Il avait succédé à Rudolf Ramsauer.

Redéfinition des priorités

Quant à Rudolf Wehrli, 64 ans, ancien président de groupe chimique bâlois Clariant, il aura accompli moins d'une année (onze mois précisément) avant de quitter la présidence à la fin août prochain, à l'occasion de la Journée de l'économie. L'homme, peu connu du grand public, avait remplacé Gerold Bührer.

Lors de la conférence de presse de mercredi, economiesuisse a détaillé la révision de ses priorités, de ses structures et de ses processus. Y sont notamment mentionnées la promotion des conditions-cadre de la compétitivité de la Suisse ainsi que la défense des intérêts de la place industrielle, financière et intellectuelle.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes