Le patron de Swiss menace de supprimer des emplois

Le directeur général de la compagnie aérienne Swiss, Harry Hohmeister, exige des concessions du personnel et de l'aéroport de Zurich. Il menace de supprimer des emplois si ses revendications ne sont aps entendues.Si les taxes devaient à nouveau augmenter, "nous devrons réfléchir à adapter nos capacités. Avec toutes les conséquences désagréables possibles comme les pertes d'emplois", déclare Harry Hohmeister à l'adresse du canton de Zurich qui, comme actionnaire principal, peut agir sur ce dossier.L'aéroport de Zurich est actuellement déjà très cher et veut malgré tout augmenter les taxes. Si cela intervient, Swiss n'aura pas besoin du projet immobilier "The Circle", note l'Allemand dans une interview aux quotidiens "Tages-Anzeiger" et "Bund".Harry Hohmeister voit d'autres aéroports, comme ceux de Vienne, Francfort et Munich, comme alternatives à celui de Zurich pour la compagnie aérienne. "Notre recette moyenne par passager a diminué de 30% depuis 2008. (...) Les responsables des aéroports doivent en tenir compte", ajoute-t-il.Genève cité en exempleLe patron exige aussi des efforts de la part des employés. A Genève, le nouveau personnel est engagé aux conditions françaises de travail qui sont plus souples au niveau des horaires. Que Swiss continue à créer des emplois dépend très fortement des syndicats, selon lui.La compagnie aérienne a creusé sa perte opérationnelle au terme des trois premiers mois de 2013. Le montant a sextuplé pour chuter à -24 millions de francs.Harry Hohmeister va entrer début juillet à la direction de Lufthansa en tant que responsable du secteur "Verbund-Airlines", qui regroupe les compagnies aériennes membres du groupe, dont Swiss. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus