Le vice-président, Jean-Pierre Danthine, quittera la BNS à mi-2015

Jean-Pierre Danthine, vice-président de la Banque nationale suisse (BNS), quittera la vice-présidence de l'institut d'émission à fin juin 2015, pour raison d'âge, l'homme fêtera ses 65 ans le 16 mai prochain. La place revenant aux Romands au sein de la direction générale se trouve ainsi à repourvoir.

Jean-Pierre Danthine aura passé cinq ans et demi parmi le triumvirat qui conduit la politique monétaire de la Suisse, dont le but est le maintien de la stabilité des prix. Le citoyen helvétique d'origine belge a informé la Conseil de banque de la BNS de sa décision vendredi, son départ coïncidant avec sa retraite et avec la fin de la période administrative 2009-2015.

Vice-président de l'institut d'émission monétaire depuis le 18 avril 2012, Jean-Pierre Danthine siégeait déjà en qualité de "numéro trois" depuis le 1er janvier 2010. Il avait alors pris la place revenant à la Suisse francophone des mains de Jean-Pierre Roth, parti lui en retraite après avoir notamment occupé la présidence pendant neuf ans.

Taux plancher

Jean-Pierre Danthine a endossé le costume de banquier central au moment où la crise financière internationale, éclatée en 2008, tendait, semble-t-il, à s'affaiblir. Il a toutefois dû gérer avec ses collègues la crise causée par la valorisation spectaculaire du franc suisse dans le contexte de la crise de la dette en zone euro.

Le franc fort, en quasi parité avec la monnaie unique européenne début août 2011, a constitué une phase d'intense activité pour la BNS. Le point d'orgue est symbolisé par l'instauration le 6 septembre 2011 d'un taux plancher de 1,20 franc pour un euro que la banque centrale est prête depuis à défendre par tous les moyens.

Ensuite, Jean-Pierre Danthine, en compagnie de l'actuel président de la BNS Thomas Jordan, a dû affronter la crise causée par l'affaire Philipp Hildebrand, apparue à fin 2011. En janvier 2012, ce dernier, alors président de l'institut d'émission, démissionnait, emporté par des transactions sur devises effectuées à titre privé.

/ATS


Actualisé le