Légère diminution du nombre de faillites en 2013

Le nombre total d'ouvertures de faillites a légèrement baissé en Suisse l'an dernier, passant de 14'556 en 2012 à 14'376. L'évolution est contrastée en fonction du type de procédures: alors que celles liées à la loi sur les poursuites pour dettes et faillites (LP) ont crû de 3,9%, celles dues à des problèmes organisationnels ont chuté de 25,5%.

En 2013, 12'478 cas d'ouvertures de procédures de faillites de sociétés et personnes ont été enregistrées dans le cadre de la LP, a communiqué vendredi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Au niveau des grandes régions, ce sont le Tessin (+13,6%) et le Nord-Ouest du pays (+9,9%) qui ont enregistré les plus fortes augmentations de ce type de procédures. Seule la Suisse centrale observe un recul (-4,5%).

En Suisse romande, le Valais (+10,3%), Vaud (+7,8%) et Fribourg (+2,7%) ont connu des hausses, alors que le Jura (-1,7%), Neuchâtel (-4,4%) et Genève (-4,8%) voyaient le nombre d'ouvertures de faillites selon la LP diminuer.

1,9 milliard de pertes

Du côté des dissolutions d'entreprises causées par des problèmes organisationnels (article 731b du Code des obligations), l'OFS précise que 1898 cas ont été ouverts en 2013. La tendance à la baisse est particulièrement marquée dans les régions lémanique, du Nord-Ouest et de la Suisse orientale.

L'année dernière, les pertes financières causées par les procédures de liquidation - y compris celles relatives aux dissolutions selon l'article 731b - se sont montées à 1,9 milliard de francs. Grâce à cette contraction de 14,9%, la courbe reprend sa tendance décroissante amorcée en 1999. L'OFS précise qu'il s'agit du plus bas niveau depuis 1994.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes