Les banques doivent se préparer à de lourdes pertes sur la Grèce

Les banques créancières de la Grèce doivent se préparer à des pertes beaucoup plus importantes que prévu, d'au moins 50%, pour espérer sauver le pays de la faillite. La Grèce a cependant obtenu vendredi la promesse d'un prêt international crucial.Réunis à Bruxelles pour préparer le premier sommet européen de dimanche, les ministres des Finances des 17 pays de l'Union monétaire ont d'abord donné leur accord pour débloquer la sixième tranche du prêt pour la Grèce - 8 milliards d'euros - tiré du premier plan de sauvetage au pays décidé au printemps 2010. Ce plan s'élève à 110 milliards d'euros au total. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes