Les barrages près de Mühleberg résistent aux séismes

Les barrages de retenue autour de Mühleberg, dans le canton de Berne, ne présentent aucun danger pour la centrale nucléaire en cas de violent tremblement de terre, a indiqué l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) sur son site internet. Des tests ont été menés sur les barrages de Schiffenen et Rossens, dans le canton de Fribourg, et Mühleberg.

Après la catastrophe de Fukushima en mars 2011, l'IFSN avait exigé des centrales qu'elles montrent que leurs installations résistent à des séismes comme ils ont eu lieu tous les 10'000 ans. Les rapports remis montraient "que les centrales résistent à un événement aussi rare".

L'IFSN avait elle toutefois demandé aux exploitants des centrales de lui donner des informations complémentaires, notamment pour Mühleberg. BKW, la société qui exploite la centrale nucléaire bernoise, avait notamment dû compléter les calculs concernant la sécurité des barrages près de la centrale.

Ces documents ont été remis il y a environ une année à l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), responsable des barrages. Selon l'OFEN, toutes les questions en suspens sont maintenant résolues, indique l'IFSN.

Aucun risque que les barrages des centrales hydroélectriques de Schiffenen, Rossens et Mühleberg rompent en cas de tremblement de terre et qu'un tsunami fluvial menace la centrale nucléaire en aval n'est évoqué dans des documents.

Jeudi, l'IFSN avait conclu que la centrale de Mühleberg remplit les exigences de sécurité pour le fonctionnement en cours. Elle a toutefois constaté que des améliorations sont nécessaires. Elle a formulé 26 requêtes que la centrale bernoise doit mettre en oeuvre pour continuer à fonctionner jusqu'à sa fermeture en 2019.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus