Les nuitées hôtelières en hausse de 2,5% en 2013

L'année 2013 a été positive pour le secteur du tourisme en Suisse. Après deux années consécutives de baisse, le nombre des nuitées hôtelières a progressé de 2,5% par rapport à 2012, pour s'inscrire à 35,6 millions. Suisse Tourisme veut reconquérir la clientèle allemande.

L'hôtellerie a enregistré 858'000 nuitées de plus en 2013 après deux années de baisse. Tous les signaux sont au vert pour un redressement. La saison d'hiver se déroule "aussi bien ou mieux" que la précédente, a indiqué Guglielmo Brentel, président d'hotelleriesuisse, lors d'une conférence de presse de Suisse Tourisme à Zurich.

En décembre 2013, l'hôtellerie a enregistré 2,5 millions de nuitées, soit une hausse de 3,1% (+75'000) par rapport à décembre 2012. Les nuitées des hôtes étrangers ont progressé de 4,9% (+65'000 nuitées) et celles des Suisses de 0,9% (+9900 nuitées).

Pour l'ensemble de l'année 2013, les hôtes suisses affichent le meilleur résultat depuis 1991 avec une hausse de 1,3% à 15,9 millions de nuitées. Les visiteurs étrangers ont généré 19,7 millions de nuitées, soit une croissance de 3,5%, a indiqué Marc Gindraux, chef de division de l'Office fédéral de la statistique.

Recul allemand

En Europe, le Royaume-Uni affiche la plus forte progression des nuitées avec une hausse de 6,2% par rapport à 2012, suivi par la Belgique (+3,7%) et la Russie (+3,1%). Les Pays-Bas (-2,3%) enregistrent la cinquième baisse consécutive. Cinquième année de recul également pour l'Allemagne avec une diminution des nuitées de 1,1%, ce qui représente 52'000 nuitées en moins.

Le nombre de nuitées des hôtes du continent américain a progressé de 3,7%. Pour la quatrième année consécutive, les hôtes du continent asiatique affichent la plus forte croissance des nuitées. Elle atteint 9,9%, soit 52'000 nuitées supplémentaires. Les hôtes d'Afrique ont été moins nombreux: leurs nuitées ont reculé de 3,3%.

Reconquête

Suisse Tourisme veut se lancer à la "reconquête des Européens", qui représentent deux tiers des clients étrangers. Leur nombre de nuitées a diminué de 13% depuis 2010. Le marché prioritaire de la "reconquête" sera l'Allemagne avec le lancement pendant l'hiver 2014/2015 d'une campagne spéciale qui durera deux ans.

Sur les treize régions touristiques que compte la Suisse, onze ont enregistré une hausse des nuitées. La région lémanique (+6%), l'Oberland bernois (+4,6%), le Tessin (+4,6%) et la région de Berne (+3,9%) affichent les plus fortes progressions.

Oberland bernois et Valais

En chiffres absolus, c'est l'Oberland bernois qui arrive en tête avec 161'000 nuitées supplémentaires. Viennent ensuite la région lémanique (+147'000 nuitées) , le Tessin (+105'000) et les Grisons (+97'000). Le Valais a par contre perdu 2,5% de nuitées par rapport à l'année précédente (-98'000). L'autre perdant est la Suisse orientale avec une légère baisse de 0,3% (-5200 nuitées).

La durée de séjour s'établit à 2,1 nuits, comme en 2012. Elle est de 2 jours pour les hôtes suisses et de 2,2 jours pour les étrangers. C'est dans les Grisons que la durée de séjour est la plus longue (2,9 nuitées) et à Fribourg la plus courte (1,6 jour). Le taux d'occupation s'élève à 51,6% contre 50,5% en 2012.

/ATS


Actualisé le