Les producteurs suisses de sapins de Noël souffrent du franc fort

Les producteurs suisses de sapins de Noël tirent la langue. Le franc fort les oblige à faire de grands efforts pour pouvoir concurrencer les arbres venus de l'Union européenne, très bon marché en raison de la faiblesse de l'euro.Dans le commerce, les sapins de Noël indigènes coûtent 10 à 20% de plus que les arbres importés, indique Philippe Gut de la communauté d'intérêt "Sapin de Noël suisse". "C'est au consommateur de décider." Sur le million de ces conifères vendus chaque fin d'année en Suisse, entre 40 et 45% ont poussé sur sol helvétique, le reste venant surtout du Danemark et d'Allemagne. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes