Les touristes boudent Pékin à cause de la pollution atmosphérique

Le nombre de touristes ayant visité Pékin a baissé de 14,3% au premier semestre, par rapport à la même période de 2012. Cette désaffectation est notamment due à la pollution atmosphérique qui sévit dans la capitale chinoise, a rapporté samedi le "China Daily".

C'est la première fois qu'une baisse d'arrivées de touristes est enregistrée sur six mois à Pékin depuis 2008, souligne le journal qui cite des statistiques officielles. Au premiers semestre 2013, 2,14 millions de touristes ont visité la capitale, précise-t-il.

"La pollution continuelle de l'air" a contribué à la diminution de la fréquentation touristique, ainsi que la faiblesse de la conjoncture économique mondiale, selon Lu Yong, le directeur de la commission du développement touristique de Pékin, cité par le "China Daily". Pékin est régulièrement victime de pics de pollution.

Un épais brouillard extrêmement chargé en particules nocives avait notamment enveloppé la ville, ainsi que le nord et l'est de la Chine, en janvier dernier, suscitant la colère des citadins et provoquant un afflux dans les hôpitaux de patients en détresse respiratoire ainsi qu'une ruée sur les masques filtrants.

La pollution atmosphérique dans les métropoles chinoises est causée par la combustion du charbon servant à faire tourner les industries et les centrales thermiques, ainsi que par la circulation automobile en constante progression.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus