Les wagons bruyants seront bannis des rails suisses d'ici 2020

Le bruit grinçant et perçant des wagons en train de freiner fera bientôt partie du passé. Comme le National, le Conseil des Etats a adopté jeudi à l'unanimité la loi sur la réduction du bruit émis par les chemins de fer.

"Le trafic ferroviaire bénéficie d'un large appui populaire: il faut faire en sorte pour que ça reste ainsi, et donc faire attention à réduire le bruit", a déclaré Claude Hêche (PS/JU), au nom de la commission.

Les nouvelles valeurs limites sonores interdiront de fait la circulation en Suisse de wagons à sabots de frein en fonte grise dès 2020. Cette mesure permettra d'améliorer la qualité de vie des riverains. Ces nouvelles limites pourront être reportées de deux ans au maximum par le Conseil fédéral "pour des motifs importants".

Bruyants wagons étrangers

"La Suisse a de l'avance sur ses voisins, mais est dépendante de leur trafic ferroviaire. Le but est donc de laisser le temps à l'Union européenne d'harmoniser ses pratiques et son matériel", a précisé Claude Hêche. Car ce sont les wagons étrangers qui font le plus de bruit en Suisse. Leur matériel roulant est souvent plus vieux.

1,5 milliard de francs

Les sénateurs ont donné leur feu vert à l'unanimité à un crédit d'engagement de 1,515 milliard de francs, soit environ 300 millions de francs de moins par rapport à ce qui avait été engagé en 2000.

Il doit permettre de dépenser 76 millions de francs pour des mesures d'absorption phonique sur les rails, par exemple des absorbeurs acoustiques. En outre, 40 millions devraient aller à l'encouragement du développement d'un matériel roulant encore plus silencieux et d'éléments d'infrastructure moins bruyants.

Enfin, 51 millions de francs sont destinés à combler des espaces dans les parois antibruit et à assainir d'autres ponts métalliques. Le coût total des mesures concrètes prévues, frais de personnel et frais administratif inclus, se monte à 185 millions de francs.

Le premier programme de lutte contre le bruit émis par les chemins de fer arrive à échéance fin 2015. D'ici là, le système de freinage de quelque 10'000 wagons marchandises et voyageurs sera amélioré, ménageant les oreilles de 170'000 personnes, s'est réjoui Claude Hêche. Le nouveau projet devrait améliorer la protection de 50'000 riverains de plus.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus