Lufthansa relance sa compagnie à bas coûts Germanwings

Lufthansa a relancé lundi sa filiale à bas coûts Germanwings. La compagnie aérienne allemande veut ainsi récupérer des parts de marché sur la concurrence et réduire ses coûts. Lufthansa avait mis un terme à ses opérations court-courriers en janvier, jetant l'éponge sur ce segment en raison de la concurrence de compagnies telles qu'EasyJet, Air Berlin et Ryanair.

Germanwings, qui reprend l'essentiel des lignes court-courriers de Lufthansa en Europe, vise désormais en priorité la clientèle d'affaires, à laquelle elle propose des suppléments tels que le champagne ou encore des rangées de sièges plus espacées.

Le redémarrage de Germanwings s'inscrit dans un programme de réorganisation de trois ans destiné à augmenter le résultat d'exploitation du groupe de 1,5 milliard d'euros (environ 1,8 milliard de franc) à 2,3 milliards, d'ici 2015.

Tarifs de 20% à 30% meilleurs marché

Lufthansa, première compagnie aérienne européenne par le chiffre d'affaires, a transféré 800 membres du personnel de bord et 30 avions à Germanwings, dont les tarifs sont de 20% à 30% moins chers que les siens.

La filiale bas coûts a pour objectif de dégager un bénéfice d'ici 2015. En 2011, dernier exercice publié, elle avait subi une perte d'exploitation de 52 millions d'euros après une perte de 39 millions en 2010.

Germanwings est pratiquement inconnue en dehors de l'Allemagne, où elle vend les trois quarts de ses billets. A la différence d'EasyJet ou de Ryanair, qui ont des bases chez eux et ailleurs en Europe, Germanwings n'est présente que dans six villes allemandes.

Mauvaise image

La compagnie a longtemps souffert d'une image de marque médiocre, attachée à une qualité de service aussi faible que ses coûts. C'est pourquoi Lufthansa a fait peindre sur le fuselage des appareils de sa filiale l'inscription "Lufthansa Group" au-dessous de "Germanwings", une manière de lui donner par procuration une image de qualité et de fiabilité.

/SERVICE


Actualisé le