Managers de Credit Suisse: une attitude "remarquable"

Le président du conseil d'administration de Credit Suisse a pris la défense samedi des managers de son établissement auditionnés mercredi par le Sénat américain. Dans l'émission "Samstagsrundschau" de la radio alémanique SRF, Urs Rohner a qualifié l'attitude des quatre hommes de "remarquable".

A l'image du directeur général Brady Dougan, M. Rohner a martelé que les dirigeants du numéro deux bancaire helvétique n'avaient pas connaissance des fautes de certains employés. Pour mémoire, plusieurs banquiers de l'établissement basés en Suisse sont accusés par Washington d'avoir aidé des clients américains à frauder le fisc.

Lors de l'audience de mercredi, M. Dougan a reconnu que de tels délits avaient été commis en violation de la politique interne de la banque. Selon Urs Rohner, il n'y a néanmoins eu aucun signe à l'époque des faits qui aurait pu alerter la direction sur ces agissements. Dans le cas contraire, elle serait intervenue, assure-t-il.

99% en règle

Le président de Credit Suisse a tenu à rappeler que les employés fautifs ne représentent "qu'un très petit nombre de personnes". Près de 99,99% des effectifs de la grande banque s'en sont toujours tenus aux règles.

De l'avis de M. Rohner, il serait impensable qu'un établissement tel que le sien repose sur un modèle d'affaires prévoyant l'acceptation d'avoirs non déclarés. "Nous nous conformons à la loi", ce qui constitue la seule voie vers une activité durable.

Urs Rohner est président de Credit Suisse depuis 2011. Il a intégré la banque deux ans auparavant en tant que juriste en chef.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes