Novartis refond son portefeuille: accords avec GSK et Lilly

Novartis remanie profondément son portefeuille d'activités. Le géant pharmaceutique bâlois acquiert les produits oncologiques de GlaxoSmithKline (GSK), à qui il vend ses vaccins et avec qui il crée une coentreprise dans les médicaments sans ordonnance. Dans la foulée, il cède sa branche vétérinaire à Eli Lilly. Chaque transaction pèse plusieurs milliards de dollars.

En abandonnant ses divisions les plus modestes et le modèle d'entreprise pharmaceutique universelle, Novartis veut désormais se concentrer sur l'activité pharmaceutique, l'ophtalmologie (Alcon) et les médicaments génériques (Sandoz). Ces transactions s'inscrivent dans un processus de transformation, a indiqué le patron du groupe Joe Jimenez mardi lors d'une conférence de presse téléphonique.

Le marché a salué la nouvelle stratégie. En milieu d'après-midi, l'action Novartis gagnait plus de 2% dans un SMI en hausse de 0,9%.

Pour acquérir les activités oncologiques du britannique GSK, Novartis va débourser 14,5 milliards de dollars (13 milliards de francs). S'y ajoutera jusqu'à 1,5 milliard de dollars en fonction des performances futures, notamment en matière de recherche et développement.

Dans le sillage de Roche

En 2013, la division rachetée à GSK a généré des revenus de 1,6 milliard de dollars. Quant à Novartis, les traitements contre le cancer lui ont rapporté 11,2 milliards de dollars l'an dernier. Cette acquisition lui permettra de se rapprocher de son rival Roche, acteur majeur dans ce domaine.

Parallèlement, GlaxoSmithKline reprend les vaccins de Novartis, sauf les traitements antigrippaux, pour 7,1 milliards de dollars. L'an dernier, la division de Novartis, avec les antigrippaux, a dégagé un chiffre d'affaires de 1,4 milliard de francs.

Joint-venture

Novartis et GSK vont en outre créer une coentreprise spécialisée dans les médicaments sans ordonnance (OTC). Le groupe bâlois détiendra 36,5% de la nouvelle société et disposera de quatre des sept sièges du conseil d'administration de celle-ci.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus