Nucléaire: la commission du Conseil des Etats corrige son bémol

Les fronts s'assouplissent en matière de sortie progressive du nucléaire. A la veille du débat au Conseil des Etats, la commission préparatoire a corrigé sa position, par 7 voix contre 6. Elle a renoncé à interdire uniquement les centrales de la "génération actuelle".L'ajout de ces deux mots laissait la porte ouverte à d'éventuels réacteurs pourvus de nouvelles technologies. Pour soutenir la stratégie gouvernementale d'abandon de l'atome, le Conseil national a quant à lui fixé qu'aucune autorisation générale ne sera plus accordée pour la construction de centrales nucléaires. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes