OPA de Tamedia sur PubliGroupe à hauteur de 150 francs par action

Le groupe zurichois Tamedia a manifesté son intention de racheter la société lausannoise PubliGroupe. Dans une annonce préalable à une offre publique d'achat (OPA), il a chiffré à 150 francs par action le montant qu'il compte investir dans l'opération.

L'offre représente une prime de 22% par rapport au cours moyen du titre PubliGroupe durant les 60 jours qui ont précédé son annonce, écrit Tamedia dans un communiqué.

Le groupe zurichois, qui a annoncé son offre à la Commission fédérale de la concurrence, possède déjà 7,22% des actions nominatives de PubliGroupe.

Tamedia entend surtout renforcer sa position dans le domaine des portails d'annuaires et de renseignements, grâce à la participation de 50% de PubliGroupe dans le site local.ch.

Le groupe de médias zurichois détient déjà le portail search.ch à hauteur de 75%. Avec la participation dans local.ch, que PubliGroupe possède en partenariat avec Swisscom, il consoliderait nettement sa position sur le marché suisse dans ce secteur.

Dans un communiqué parvenu jeudi soir, le conseil d'administration de PubliGroupe dit avoir pris connaissance "avec surprise" de l'annonce de Tamedia. Il ajoute qu'il analysera cette offre le moment venu et recommande aux actionnaires de la société lausannoise d'attendre sa prise de position avant d'agir.

Concurrence internationale

Selon le groupe zurichois, les deux portails d’annuaires et de renseignements helvétiques local.ch et search.ch, qui sont dans leur secteur en concurrence avec des fournisseurs internationaux tels que Google, comptent ensemble 4,8 millions d’utilisateurs par mois.

En cas de succès de l'OPA sur PubliGroupe, Tamedia estime que la COMCO ne posera pas de conditions particulières, a dit à l'ats Christoph Zimmer, porte-parole du groupe de médias. Sur ce marché des portails d'annuaires et de renseignements, la concurrence est internationale, a-t-il ajouté.

Le sort des autres participations de PubliGroupe reste incertain. Au début avril, PubliGroupe avait annoncé la cession de son activité historique, la régie d'annonces Publicitas, à la société allemande Aurelius pour plus de 10 millions de francs. Le groupe ancré à Lausanne ne conservait ainsi pratiquement plus que des activités dans le numérique.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus