Pollution: Paris travaille à un plan de protection

Le ministre français de l'Ecologie Philippe Martin a déclaré samedi travailler à des mesures pérennes pour lutter contre la pollution. Paris étudie un plan de protection de l'atmosphère des zones les plus touchées. Vendredi, le seuil d'alerte maximal à la pollution aux particules a encore été dépassé dans une large partie du nord de la France.

"D'ici l'été, les zones les plus touchées feront l'objet d'un plan de protection de l'atmosphère qui prévoira des mesures adaptées", a déclaré le ministre au quotidien "Libération". Philippe Martin a listé plusieurs mesures: "réduction des émissions des chantiers de construction, plans de déplacements d'entreprises ou d'administrations, réduction de la vitesse de circulation sur certains tronçons à fort trafic, etc".

"Le projet de loi sur la transition énergétique que je présenterai au printemps comprendra également un volet consacré à la qualité de l'air", a-t-il ajouté. Assurant que le gouvernement avait pris "des mesures proportionnées au fur et à mesure de la disponibilité des informations", le ministre a précisé que "d'autres mesures étaient encore à l'étude en matière de circulation".

"En tout état de cause, la circulation alternée est une mesure lourde à mettre en oeuvre, qui demande de la préparation", a jugé le ministre de l'Ecologie.

Au sujet du diesel, il a estimé que ce sujet ne se résumait pas "à une question fiscale". "En accord avec Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, je rencontrerai bientôt les constructeurs automobiles français pour évoquer leur stratégie industrielle dans ce domaine", a-t-il encore déclaré.

La pluie se fait attendre

Samedi, pour la cinquième journée consécutive, le seuil d'alerte à la pollution aux particules devrait être à nouveau franchi en Ile-de-France, la région qui englobe Paris. Même situation attendue dans le nord et le nord-est ainsi qu'en Rhône-Alpes, où les autorités ont précisé que "pour faire retomber les niveaux d'émission, il faudrait du vent et de la pluie, mais ce n'est pas attendu avant jeudi prochain".

La situation devrait cependant commencer à s'améliorer doucement ce week-end, avec l'arrivée d'une dégradation attendue samedi sur l'ouest, et le vent de terre qui devrait tourner et venir de l'océan.

/ATS


Actualisé le