Près du quart des stations-service appelées à disparaître

Il y a trop de stations-service en Suisse. Le marché est saturé, affirme Constantin Cronenberg, le nouveau patron de BP Suisse. En place depuis l'été dernier, ce directeur de 42 ans estime samedi dans une interview au quotidien "Le Temps" qu'il faut s'attendre à des fermetures.Bon nombre de sites auraient besoin d'investissements mais ne sont pas assez fréquentés pour les financer. A terme, ils ne pourront pas être conservés. M.Cronenberg pense notamment aux "petites stations avec des automates, au milieu de nulle part, très nombreuses en Suisse par rapport aux autres pays, (qui) attirent moins les automobilistes". /SERVICE


Actualisé le