Rajat Gupta condamné au civil à 13,9 millions de dollars d'amende

La justice civile américaine a condamné Rajat Gupta à 13,9 millions de dollars d'amende dans une affaire de délit d'initié, a indiqué le gendarme boursier américain. L'ancien administrateur de la banque Goldman Sachs avait déjà été condamné par un tribunal pénal.

D'après la décision du juge Jed Rakoff, M. Gupta a par ailleurs interdiction de travailler ou de diriger une société cotée, ou de s'associer à un courtier, un investisseur ou un conseiller en investissement, précise la Securities and Exchange Commission (SEC).

Dans ce qui constitue l'un des plus gros scandales financiers de ces dernières années aux Etats-Unis, M. Gupta avait déjà été condamné par un tribunal pénal en octobre à deux ans de prison et 5 millions d'amende.

Appel

M. Gupta est accusé d'avoir divulgué des informations confidentielles sur la banque à son ami et partenaire en affaires, le milliardaire d'origine sri-lankaise Raj Rajaratnam.

Patron et fondateur du fonds d'investissement Galleon, ce dernier était accusé de s'être appuyé sur ces informations pour réaliser des opérations financières et a été condamné l'an dernier à 11 ans de prison, soit la plus forte peine jamais prononcée pour un délit d'initié.

Les informations divulguées par M. Gupta concernent un investissement de 5 milliards de dollars de Berkshire Hathaway, la holding de l'investisseur Warren Buffett, dans Goldman Sachs et des éléments sur les résultats financiers de la banque en 2008.

M. Gupta avait fait appel de sa condamnation pénale.

/SERVICE


Actualisé le