Recul des ventes pour Carlsberg et Feldschlösschen en Suisse

Le brasseur danois Carlsberg a réalisé l'an dernier une performance en recul, aussi bien pour les volumes de ventes que le bénéfice net. En Suisse, l'activité de Feldschlösschen a connu une évolution similaire, dans un marché aussi en contraction.

Carlsberg a dégagé un bénéfice net en baisse de 2% l'an passé à 5,47 milliards de couronnes (900 millions de francs). Le chiffre d'affaires a stagné pour s'inscrire à 66,55 milliards de couronnes, a indiqué le groupe, qui est numéro quatre mondial du secteur.

En volume, Carlsberg a écoulé 138,7 millions d'hectolitres de bière, contre 140,9 millions l'année précédente. La situation est contrastée en fonction des régions. Les marchés asiatiques ont poursuivi leur croissance, tandis que les marchés en Europe de l'Ouest reculaient de 2%.

Feldschlösschen résiste

En Suisse, Feldschlösschen, contrôlé par Carlsberg depuis 2000, a connu une évolution comparable. Le brasseur argovien, qui produit, outre sa marque éponyme, Cardinal, Warteck et Bière valaisanne, a vu ses ventes légèrement fléchir l'an dernier, avec un chiffre d'affaires en diminution de 0,5%.

Le marché helvétique de la bière a baissé de 0,6% sur un an, a noté le numéro un du secteur. Les produits indigènes ont perdu 4,1%, alors que les importations augmentaient de 10,6%.

Les volumes de bière écoulés par la société se sont contractés de 1,1%, soit moins que le marché suisse de la bière qui a perdu 4,1%, selon elle.

Selon les derniers chiffres de l'Administration fédérale des douanes, la consommation de bière en Suisse a diminué de 0,2% l'an passé, à 460 millions de litres.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus