Roche a réalisé un exercice 2013 qui a surpris les analystes

Le géant pharmaceutique bâlois Roche a nettement augmenté ses résultats en 2013. Le bénéfice consolidé a atteint près de 11,4 milliards de francs, en hausse de 18% sur un an, et le chiffre d'affaires consolidé est en progression de 3% à près de 46,8 milliards. La performance est supérieure aux prévisions des analystes.

La hausse du chiffre d'affaires est "due à la demande soutenue de médicaments biologiques dans les domaines de l'oncologie, l'immunologie et de l'ophtalmologie ainsi que de ses produits diagnostiques pour les laboratoires cliniques", a indiqué jeudi le groupe dans un communiqué. En monnaies locales, les ventes ont grimpé de 6%.

Cette performance a "contribué de manière significative à l'augmentation du bénéfice d'exploitation", a précisé Roche. La hausse est de 4% (ou +8% en monnaies locales) à 17,9 milliards.

Coûts de restructuration inférieurs

Rapporté aux activités de base, et en association avec des charges financières moindres, cela a contribué à la progression de 6% (+10% à taux de change constants) au bénéfice par titre rapporté aux activités de base.

Du fait de coûts de restructuration inférieurs et de la reprise de pertes de valeur antérieures, le bénéfice consolidé a ainsi pu grimper de 18% (+22% à taux de change constants).

Augmentation du dividende

Pour 2014, Roche s'attend à une nouvelle augmentation du dividende. Par rapport à l'exercice 2013, le conseil d'administration propose à l'assemblée générale du 4 mars une augmentation du dividende de 6% à 7,80 francs par action et bon de jouissance. Cela représente 27 années consécutives de hausse du dividende, se réjouit le géant pharmaceutique.

Quant au directeur général Severin Schwan, il a vu sa rémunération baisser au regard de 2012. Celle-ci s'est néanmoins montée à 11,9 millions de francs, près de 600'000 de moins qu'une année auparavant.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes