Roche et Illumina poursuivent leur partie de barbichette

Le groupe américain Illumina et le bâlois Roche ne sont toujours pas d'accord quant au projet de rachat du premier par le second: la firme de San Diego réitère vigoureusement son refus. Ses dirigeants cherchent à faire monter les enchères, selon des observateurs.Après un examen attentif, le conseil d'administration rejette à l'unanimité l'offre révisée. Celle-ci sous-valorise très nettement Illumina, écrit son président et patron Jay Flatley dans une lettre adressée lundi au président de Roche, Franz Humer. /SERVICE


Actualisé le