Royal Bank of Scotland suspend le paiement des primes à 18 traders

La banque britannique Royal Bank of Scotland (RBS) a annoncé avoir suspendu le versement des primes de 18 cadres. Ils sont visés par des enquêtes sur leurs éventuelles responsabilités dans des manipulations du marché des changes.

Environ 50 cadres anciens et actuels sont concernés par cette enquête lancée après que la banque a été accusée d'avoir manqué à ses obligations de contrôle. L'établissement a annoncé que six personnes avaient déjà fait l'objet de mesures disciplinaires et que trois d'entre elles avaient été suspendues avant même les conclusions de l'enquête.

L'enquête vise à "rétablir la confiance" dans la banque après le scandale qui avait éclaté en 2012, a affirmé John Pain, le responsable des opérations de régulation.

"Nous avons entrepris une solide révision exhaustive des conduites des traders qui ont fait ces malversations et des responsables qui les ont ignorées", a-t-il dit."Pour être clair, aucune nouvelle prime ni aucun bonus ne sera accordé à ceux qui sont concernés par cette enquête jusqu'à ce qu'elle soit conclue", a ajouté M. Pain.

RBS, détenue par le gouvernement britannique à hauteur de 80% de son capital, a dû payer l'année dernière 391 millions de livres (environ 600 millions de francs) aux autorités de régulation américaine et britannique dans le cadre du scandale du Libor. Elle a aussi dû payer 325 millions de livres aux autorités bancaires européennes.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes