Salaires abusifs: la décision de M.Vasella ne devrait rien changer

Le renoncement de Daniel Vasella à sa clause de non-concurrence ne devrait pas inverser la tendance en faveur de l'initiative contre les salaires abusifs, de l'avis des partis politiques. Le président de Novartis a cédé aux pressions de la rue, selon la droite, à celles d'economiesuisse, selon le PS."Les dégâts sont faits", constate Christophe Darbellay. Inverser la tendance en faveur de l'initiative contre les salaires abusifs sera très compliqué, précise le président du PDC, qui ne veut pas cependant sous-estimer l'importance des derniers jours de campagne et garde espoir. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes