Samih Sawiris n'exclut pas de nouveaux projets en Suisse

L'investisseur égyptien Samih Sawiris n'exclut pas de lancer de nouveaux projets touristiques en Suisse. Mais il veut d'abord mener à bien son projet à Andermatt (UR), explique-t-il dans une interview à "Zentralschweiz am Sonntag".

Comme annoncé en avril déjà, jusqu'ici, quelque 345 millions de francs ont été investis dans le complexe touristique géant d'Andermatt et des appartements pour une valeur totale de 275 millions de francs ont été vendus ou réservés.

"Je suis content que 61% des acheteurs viennent de Suisse", précise M. Sawiris dans l'hebdomadaire alémanique. Les autres sont originaires principalement d'Europe et certains de Chine ou d'Egypte.

La priorité reste la conclusion du projet uranais. Ce n'est qu'après, que l'investisseur égyptien envisage de se tourner vers de nouvelles idées.

Les affaires de M. Sawiris ne sont en revanche pas au beau fixe. Orascom Development, la société immobilière et hôtelière qu'il détient et qui est cotée à la Bourse suisse, s'est enfoncé dans le rouge au premier trimestre. Elle a presque quintuplé sa perte nette sur un an, à 19,1 millions de francs. Son chiffre d'affaires a reculé de 7,8% sur un an à 57,9 millions de francs.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus