Schmolz + Bickenbach: plainte auprès de la FINMA

Nouveau rebondissement dans la prise de contrôle du groupe sidérurgique germano-lucernois Schmolz + Bickenbach (S+B): Gerold Büttiker, encore membre du conseil d'administration et actionnaire minoritaire, a déposé plainte auprès de la FINMA contre l'offre de reprise de la société de participations Renova.

L'Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) a confirmé lundi à l'ATS le dépôt d'une plainte, mais n'a pas voulu détailler son contenu. Quand l'examen de la plainte sera terminé, la FINMA informera sur le sujet, a-t-elle précisé.

Selon le "Tages-Anzeiger", Gerold Büttiker qui détient 6% des droits de vote de S+B via sa société Gebuka, reproche de graves manquements dans la procédure de rachat. Selon lui, le choix de la société de conseils Deloitte pour mener l'opération est sujet à caution, car le cabinet est "trop proche" de l'oligarque russe Viktor Vekselberg, propriétaire de Renova.

Le prix de 2,85 francs par action, proposé par Renova, est jugé également trop bas et ne reflète pas la valeur réelle de l'entreprise, selon le conseil d'administration et un comité indépendant. Les deux entités recommandent le rejet de l'offre publique d'achat (OPA) lancée le 12 juillet.

Gerold Büttiker a annoncé début août sa démission du conseil d'administration de S+P, comme la quasi-totalité de l'organe. Il va se retirer lors de l'assemblée générale extraordinaire du 13 septembre.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus