Swatch Group optimiste pour 2013 après un semestre solide

Malgré un ralentissement de sa croissance sur les six premiers mois de l'année, Swatch Group n'a de cesse de surpasser ses concurrents et promet "un fort second semestre". Le numéro un mondial de l'horlogerie a accru son chiffre d'affaires de 8,7% à 4,18 milliards de francs et son bénéfice net de 6,1% à 768 millions.

Le résultat opérationnel s'est amélioré, a contrario, de seulement 0,8% à 910 millions de francs, a précisé mardi le géant biennois, présentant pour la première fois ses comptes selon les normes Swiss GAAP RPC, renonçant aux règles IFRS. Une stagnation due notamment à des dépenses de marketing élevées, des investissements importants et l'intégration de Harry Winston, marque américaine de joaillerie et d'horlogerie acquise en début d'année pour quelque un milliard.

En dépit de cette coquette emplette, la marge opérationnelle a atteint 22,7%. Derrière cette performance, de nombreuses petites mains. L'entreprise aux vingt marques, telles que Tissot, Longines, Omega ou encore Breguet, a en effet étoffé ses effectifs: 1150 emplois ont été créés au regard de la fin de l'an passé, dont 560 en Suisse, pour se fixer à 31'000 à l'échelle mondiale.

Progression sur l'ensemble des continents

Tous les continents ont poursuivi leur croissance, selon la société qui ne dévoile toutefois pas de chiffres.

Swatch Group mise, entre autres, sur le lancement de son nouveau mouvement mécanique, entièrement automatisé, du nom de "sistem51" dévoilé en avril à Baselworld. Ce nouveau calibre scintillera dans les vitrines dès novembre.

Plus globalement, les perspectives mondiales sont réjouissantes et la demande évolue positivement en Chine, selon Nick Hayek. Le deuxième semestre est, en outre, généralement meilleur que le premier en raison d'une augmentation des dépenses de consommation, au vu des fêtes de Noël.

Cet optimisme a ravi les analystes. Les investisseurs ont accueilli la performance également positivement. A la Bourse suisse, le titre grimpait de 3,59% à 548,50 francs dans un marché en légère hausse, en fin de matinée.

/SERVICE


Actualisé le