Swiss va se retirer de l'aéroport de Bâle-Mulhouse

Swiss a transporté légèrement moins de passagers au premier semestre 2014, soit un repli de 05% en glissement annuel. Le groupe allemand Lufthansa qui contrôle la compagnie aérienne helvétique a par ailleurs annoncé que Swiss quittera Bâle-Mulhouse au début 2015.

Avec 7,74 millions de passagers, le trafic de voyageurs s'est contracté de 0,7% sur le réseau européen, alors qu'il a progressé de 0,2% sur les lignes intercontinentales, a indiqué Swiss mercredi dans un communiqué. Le nombre de vols a diminué de 1,9% pour tomber à 71'518, soit -2,7% en Europe, mais +3,9% à l'intercontinental.

Le coefficient d'occupation des appareils, indicateur important de la branche, s'est également dégradé, de 0,9 point à 81,7%. Le taux de remplissage s'est détérioré de 1,1 point à 85,1% sur les vols intercontinentaux et de 0,4 point à 74,5% en Europe.

Les activités de fret ont en revanche connu une évolution plus favorable. Swiss WorldCargo a affiché un coefficient de remplissage en augmentation de 0,9 point à 79,6% pour des tonnes-kilomètres offertes en hausse de 5,8%.

Sur le seul mois de juin, Swiss a accru son nombre de passagers transportés, de 0,7% sur un an à 1,42 million. Le taux de remplissage des appareils s'est amoindri de 1,8 point à 85,9%.

Swiss va quitter Bâle

Swiss va se retirer de l'aéroport de Bâle-Mulhouse, a annoncé mercredi sa maison-mère Lufthansa. Le groupe allemand volera à la place avec sa nouvelle compagnie à bas coût Eurowings.

Le changement est prévu pour début 2015. Deux à quatre A320 devraient stationner à l'aéroport binational. L'idée est de concurrencer la compagnie britannique easyJet, dominante sur le tarmac bâlois.

Actuellement, Swiss dessert onze destinations depuis Bâle et y emploie quelque 300 collaborateurs. L'opération ne devrait pas engendrer de suppressions de postes grâce à des solutions à l'intérieur du groupe, a précisé le transporteur aérien. L'offre devrait même y être élargie. Le siège bâlois de la compagnie n'est pas affecté par la mesure.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes