Swisscom baisse les prix Internet à l'étranger dès le 1er avril

Naviguer sur Internet à l'étranger sera moins cher dès le 1er avril pour les clients de Swisscom. Le numéro un suisse des télécommunications revoit ses prix à la baisse pour les Etats de l'UE et de nombreux autres pays.

Pour les pays de l'UE, les tarifs seront de 24 francs pour 200 mégaoctets (Mo), contre 29 francs actuellement, et de 79 francs pour 1 gigaoctet (Go), contre 99 francs aujourd'hui. Les clients pourront ainsi naviguer sur l'internet mobile à partir de 7,7 centimes par mégaoctet.

Ils bénéficieront par ailleurs dorénavant d'un paquet de données de 50 Mo valable 30 jours. Par rapport aux prix réglementés dans l'UE, les clients surfent à bien meilleur compte avec les paquets de données de Swisscom, relève l'opérateur. En dehors de l'Europe, les prix de tous les paquets sont aussi révisés à la baisse. Celle-ci peut aller jusqu'à 34 %.

Le paquet de données de 1 gigaoctet dans des pays comme les Etats-Unis, la Thaïlande ou le Brésil coûtera 99 francs, contre 149 francs actuellement. Le paquet de données le plus vendu, à savoir celui de 50 Mo, permettra désormais de naviguer de manière mobile à partir de 12 francs dans 46 pays en dehors de l'UE. Et sa validité passe de 7 à 30 jours dans le monde entier.

"Nécessaire d'agir"

En matière de téléphonie, Swisscom baissera également "cette année encore" les prix du "roaming" (services d'itinérance internationale), comme l'a annoncé dimanche le directeur général Urs Schaeppi.

Le patron estimait qu'il est particulièrement nécessaire d'agir en ce qui concerne les prix à l'étranger en fonction du volume des données: "lorsqu'un client va à l'étranger aujourd'hui, il désactive souvent, d'emblée, le 'roaming' (services d'itinérance internationale). Nous souhaitons cependant qu'il utilise le 'roaming'", relevait Urs Schaeppi.

Suppression en vue dans l'UE

Les choses bougent aussi au niveau de l'UE dans le cadre du "paquet télécoms" de la Commission européenne, qui est un ensemble législatif prévoyant notamment de mettre fin aux frais d'itinérance depuis l'étranger. Il a franchi mardi une étape importante au Parlement européen.

Après un vote en plénière, il restera ensuite à trouver un accord avec les Etats membres, espéré d'ici la fin de l'année 2014, soit sous la prochaine législature du Parlement européen.

/ATS


Actualisé le