Systèmes d'accès: NagraID annonce finalement 85 licenciements

NagraID, ancienne filiale du groupe vaudois Kudelski reprise le mois dernier par sa direction, entame sa restructuration. La société basée à La Chaux-de-Fonds (NE) va finalement supprimer 85 de ses 135 emplois. Début mai, elle avait annoncé que 90 emplois étaient sur la sellette et lancé une période de consultation.

Les licenciements seront communiqués aux personnes concernées d'ici à la fin de la semaine, a indiqué lundi NagraID. Tous les secteurs de la société neuchâteloise spécialisée dans les cartes sécurisées et à puce sont touchés. Des mesures sociales sont en discussion. Elles seront finalisées "prochainement avec l'ensemble des partenaires sociaux concernés", selon le communiqué.

Lors de la période de consultation, les collaborateurs ont pu formuler leurs propositions. La direction a retenu l'une d'entre elles: alors qu'à l'origine, elle voulait abandonner totalement la production de cartes, elle a décidé de conserver une petite unité destinée à des clients spécifiques.

Période de transition

A l'avenir, NagraID souhaite se concentrer principalement "sur la personnalisation et les services à valeur ajoutée". Cette spécialisation concerne notamment les informations inscrites sur les cartes, a précisé une porte-parole.

Fondée en 1999 à La Chaux-de-Fonds, NagraID produisait jusqu'ici des cartes sécurisées et cartes à puce, telles des cartes d'accès, cartes bancaires, cartes d'identification pour les Etats ou cartes de transport public.

/ATS


Actualisé le