Takeda condamné à verser 6 milliards de dollars de dommages

Le groupe pharmaceutique japonais Takeda a été condamné par un tribunal américain. Il devra payer 6 milliards de dollars (5,3 milliards de francs) de dommages pour avoir dissimulé les risques de cancer liés à son traitement du diabète Actos, a indiqué la cour.

Le laboratoire américain Eli Lilly devra verser pour sa part 3 milliards de dollars (2,6 milliards de francs). Takeda, premier groupe pharmaceutique au Japon, a annoncé aussitôt son intention de faire appel de la décision.

Takeda n'est pas d'accord avec le verdict. "Nous avons l'intention de le contester vigoureusement par tous les moyens légaux disponibles, y compris un appel", a déclaré Kenneth Greisman, un vice-président de Takeda Pharmaceuticals USA, cité dans un communiqué.

Cette condamnation a été décidée par une cour de Louisiane. Celle-ci avait été saisie par un citoyen, Terrence Allen. La Cour a jugé que Takeda et son partenaire commercial aux Etats-Unis, Eli Lilly, avaient caché les risques de cancers liés à l'Actos.

Preuves insuffisantes

"Nous avons de l'empathie pour le plaignant Terrence Allen, mais nous ne pensons pas que les éléments apportés prouvent que l'Actos ait causé son cancer de la vessie", a expliqué M. Greisman. Il a rappelé que "les verdicts ont été en faveur de Takeda dans trois autres procès" portant sur ce traitement.

Compte tenu de cas précédents dans la justice américaine, les montants de dommages décidés en première instance ont de fortes chances d'être réduits si Takeda fait appel, jugent des courtiers. Ce qui expliquerait que l'action du groupe n'ait fondu que de 5,16% à la clôture à la Bourse de Tokyo.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes