Toyota annonce le rappel de 6,58 millions de véhicules

Condamné il y a trois semaines aux Etats-Unis à une amende record pour un défaut d'accélérateur, Toyota rappelle 6,58 millions de voitures dans le monde. L'opération qui concerne 18'000 automobiles en Suisse, vise à régler des problèmes au niveau du système de conduite et des sièges. Il s'agit du second rappel massif en moins de cinq ans pour le constructeur japonais.

Dans un communiqué diffusé mercredi, le numéro un mondial de l'automobile a précisé que le rappel concernait un total de 27 modèles dans le monde. Toyota a toutefois précisé qu'aucun accident lié aux défauts constatés n'a été enregistré. Le rappel concerne 2,34 millions de voitures en Amérique du Nord, 1,09 million au Japon et 825'000 en Europe.

Les 2,32 millions de véhicules restants sont répartis dans les autres régions du monde. Les modèles concernés vont de la citadine Yaris, à ceux de la classe moyenne Corolla et Camry, en passant par les SUV RAV4 et Fortuner et le petit monospace Ractis. La plupart ont été produits entre 2004 et 2010.

La majorité des véhicules sont convoqués au garage pour un problème de câble spiral d'airbag, qui peut couper l'électricité alimentant ce dernier et l'empêcher de fonctionner - auquel cas un voyant s'allume. Sur plus de 2 millions d'autres, un siège avant peut se "déverrouiller" et se déplacer librement vers l'avant ou l'arrière sans que l'utilisateur ne puisse le maîtriser.

Cinq modèles touchés en Suisse

D'autres peuvent avoir du jeu dans le volant et quelques-uns connaissent un problème de démarreur. En Suisse, le retour chez les concessionnaires concerne les modèles Yaris et Urban Cruiser produits entre janvier 2005 et août 2010 touchés par les défauts de sièges et de colonne de direction.

Sont également concernés les modèles RAV4, Land Cruiser et Hilux fabriqués entre juin 2004 et décembre 2010. Ces véhicules peuvent être affectés par un problème de câbles. Les clients seront informés par écrit, a précisé Toyota Suisse. L'immobilisation au garage peut durer entre une demi-heure et 4 heures, selon les véhicules.

/ATS


Actualisé le